dimanche 24 février 2008

la Méditerannée des Phéniciens


Comme d'habitude, l'institut du Monde arabe propose une très belle exposition, claire et riche, accessible. Bref, non pas une exposition réduite et décevante. Une première bonne raison d'y aller: le mystère des Phéniciens, la méconnaissance de cette civilisation. Une seconde raison : constater l'immense trésor de beauté et de connaissance qu'ont encore à livrer les régions conquises par les Phéniciens, pour la plupart ds pays dévastés aujourd'hui par la guerre.


Une critique du monde parle d'une exposition aux résultats mitigés: "il faut beaucoup d'imagination [...]pour visualiser une civilisation longtemps décriée" (http://www.lemonde.fr/culture/article/2008/02/08/exposition-la-mediterranee-des-pheniciens_1009094_3246.html?xtor=RSS-3246)

La vraie critique que nous pourrions faire, c'est celle des explications qui sont peu visibles. Mais les larges panneaux explicatifs de chaque salle orientent le regard. Je crois qu'une exposition doit avant tout interroger le regard. Ce qui est important, ce sont aussi les témoignages matériels.


Je ne suis pas du tout d'accord avec cette affirmation : que signifie "visualiser"? Et à quoi s'attendre lorsqu'il s'agit d'une civilisation méconnue et mystérieuse, dont les traces laissent de nombreuses pages d'ombre. Au contraire, c'est un bonheur que de voir autant de choses et d'avoir l'imagination libre de courir entre les artefacts. Quelles expositions provoquent l'imagination, la ramènent dans un lointain passé ? Mystère de l'alphabet, commerce maritime, sites archéologiques, statuettes, dieux, rites, art, Les Phéniciens ne nous sont pas livrés certes. Mais l'exposition vise surtout à montrer cela: que nous cherchons les Phéniciens, et que nous nous cherchons encore à travers eux.

Aucun commentaire: