mercredi 26 mars 2008

Déception avec "l'amour extrême" d'André Velter

Quelle déception que l'Amour extrême, "poèmes pour Chantal Mauduit", d'André Velter! Un recueil primé pourtant, agréable certes, mais dont la trace scintille à peine.
Le parti pris de faire de la dédicace une partie du titre est très très contestable. C'est réduire le champs de la lecture, mettre le lecteur en seconde place quand il devrait être le destinataire privilégié. C'est que le poète semble ici avoir confondu l'adresse et la destination. Si l'adresse est à la femme aimée, la publication est bien destinée aux lecteurs.
La seconde remarque concerne le contenu. Les poèmes sont beaux, fins. Mais ils ne sont pas à la hauteur de l'annonce. Je n'ai pas lu "l'amour extrême". Parce que cette poésie évoque la souffrance provoquée par l'amour elle serait celle de l'amour extrême. La poésie de Velter parle trop l'amour, en dit trop les mots et n'en traduit pas assez l'appel pour un lecteur qui n'est décidément pas pris aux tripes. L'amour s'y dit plus qu'il ne s'y incarne.
Ce serait le défaut de cette belle écriture de n'être justement que cela. Finalement, j'aurais sans doute été plus heureuse de cette lecture, sans en lire la première de couverture. L'amour extrême, véritablement viscéral, finit par se taire. Mais pour celui ou celle qui le porte, il résonne partout. La poésie n'est alors pas celle qui raconte l'amour, elle est celle qui dit le monde dans lequel il s'incarne partout.

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Chère Lysiane,

J'aime beaucoup ta façon d'écrire. Je ne fais pas souvent de commentaires, mais je lis régulièrement tes billets légers, intelligents et sensibles sur les évènements culturels qui t'ont rencontrée.

Je rejoins ton propos sur André Velter. Je trouve que ce poète, si talentueux au demeurant, pèche par sa facilité à tomber dans les lieux communs. Sa langue imprécise et sa syntaxe folle, si charmantes soient-elles, perdent parfois le ton juste et une hauteur de vue qui nous feraient vivre davantage poétiquement cette topique. Les mots "Amour extrême" ne suffisent pas pour parler d'amour extrême. Un poète doit savoir cela, non ?

A bientôt à la fac,

Mathieu.

Anonyme a dit…

Si vous désirez découvrir un poète contemporain....

Parhal

http://www.myspace.com/patparhal

http://lesplaneurs.e-monsite.com/

Bravo pour votre écriture

Guillaume martin pour Parhal