lundi 17 mars 2008

le sacre de la démocratie, Alain Brossat


Alain Brossat, professeur de philosophie à Paris 8 s'interroge dans le pamphlet le sacre de la démocratie sur sa manière de s'imposer dans nos vies. Il ne faut pas mal comprendre, le sujet du livre n'est pas contre la démocratie, mais contre une certaine démocratie libérale, à prétention universelle et et qui finit par devenir dogmatique, dont les évidences nous sont imposées et au nom desquelles la démocratie elle-même se contredit. L'auteur nous montre comment l'universel occidental a laissé la place à l'universel de la démocratie libérale. Souligne à quel point nos démocraties peuvent être idéologiques au temps où l'on se vante de n'être plus des idéologues mais des gens civilisés et citoyens. Il s'attache aux enjeux principaux de la démocratie libérale qui tend à devenir "l' horizon indépassable" de notre société et nie toute altérité sous prétexte que nous sommes dans le meilleur système des mondes possibles (aurait dit Pangloss). Cela contribue à décridibiliser les utopies, les idées anti-libérales et à autoriser la "conquête démocratique". Je reproche néanmoins à ce livre d'utiliser des exemples trop peu précis et d'apporter trop peu de solutions. La fin de l'ouvrage semble se terminer sur une impasse. A nous de prendre le relais, de construire l'idée, puis les actes, d'un autre sytème démocratique, de prendre conscience de la relativité de notre condition.

Aucun commentaire: