mercredi 16 avril 2008

Dernier Jaccottet

Ce peu de bruits, le dernier recueil de Philippe Jaccottet, est plutôt encensé par la critique. Peut-être est-ce parce que je suis jeune, mais ce fut pour moi une lecture insoutenable, au sens le plus strict du terme, c'est-à-dire difficile à soutenir, le livre m'est trop souvent tombé des mains. Je n'ai pas eu l'impression que les rares moments de beauté recueillis par le poète suffisent à conjurer la tristesse abyssale des textes. Cette prose est arrachée au silence, tant qu'elle y replonge comme en un gouffre trop rapidement. C'est assurémment un très beau recueil, mais pour aussi du plomb dans l'aile d'un après-midi de lecture. La légèreté de la trace d'une parole qui sourd à peine fut pour moi, d'un poids incroyable.

Aucun commentaire: