mardi 22 avril 2008

La Chine et le Tibet

Encore un débat en fin d'après-midi sur France 5 dans l'émission de M. Calvi, "c'est dans l'air". On est surpris par la teneur du débat où s'affrontent, d'un côté, les ardents défenseurs des droits de l'homme, brandir leurs valeurs, condamner et nous abreuver de belles paroles pour nous "sensibiliser" à une cause qui ne date pas de la dernière pluie. De l'autre, les complaisants, les yeux bandés sur tout. D'un côté comme de l'autre règne l'hypocrisie la plus complète.
Nous défendons les droits de l'homme, certes, mais il ne faut pas nous nourrir de ces revendications et en oublier les brèches de notre propre système. Car nous sommes sur une voie où les citoyens de ce pays finiront tous par se reposer confortablement sur leurs acquis, se contenteront de voter (je suis optimiste), certains de vivre dans LE pays des droits de l'homme. Les médias nous matraquent et, malheureusement pour les tibétains, alimentent la bonne conscience des citoyens sans nécessairement aiguiser leur esprit critique. Même un problème aussi complexe que celui des rapports entre la Chine et le Tibet nous sert de catalyseur, voilant le véritable débat de fond (d'une situation présentée comme une "crise" ce qui est bien entendu l'inverse). Entre les avocats du diable et les belles âmes, difficile de faire un choix. Préférons la pensée.

Aucun commentaire: