mardi 22 avril 2008

Les cours d'histoire de Daumier, par le rire...

Aiguiser son esprit critique, nourrir son oeil, comprendre le présent et le passé (par le passé?), profiter de l'art jubilatoire de la caricature... Jusqu'au début du mois de juin, plus de 200 lithographies de Daumier (02/1808-02/1879) nous sont offertes, à la Bibliothèque Nationale, site Richelieu. Une exposition qui dépasse largement l'évocation anecdotique de situations passées. ( Et qui dépasse largement celle du mois de mars, "l'Enfer de la Bibliothèque, Eros au secret). Elle reste d'abord très accessible et très claire. Les lithographies sont accompagnées d'explications plutôt claires et qui permettent à des jeunes gens de comprendre des caricatures qui traitent de situations historiques que nous connaissons parfois mal (de la monarchie de Juillet à la chute du second Empire), ou de périodes trop proches de nous pour faire l'objet de cours d'histoires mais trop lointaines pour notre jeune âge. C'est donc l'occasion d'apprendre l'histoire le sourire aux lèvres. De plus, les sujets traités par Daumier (moeurs, vie publique, politique) frappent par leur incroyable actualité en dépit du passage du temps. La plume est une arme, cela est devenu une évidence. Pourtant, elle ne l'est peut-être pas encore assez, elle ne suffit peut-être pas puisqu'elle combat souvent les mêmes maux.
Pour compléter ce point de vue, la BNF propose une petite rétrospective sur "les héritiers de Daumier" (entrée libre). Celle-ci décline plusieurs thèmes récurrents: les grèves, les étudiants et les lycéens, l'allégorie politique, la femme, les patrons, le monde judiciaire... Pour reprendre le slogan de l'Humanité; "dans un monde idéal", la caricature "n'existerait pas."




Recomposition du RPR: Nicolas Sarkozy choisit son camp...


Le bourgeois: "un autre Gustave..."
Le plébiscite... ?

Aucun commentaire: