jeudi 7 août 2008

"Power to the people"


La convention du Parti des Verts, qui s'est tenue à Chicago, a désigné Cynthia McKinney, une ancienne représentante démocrate âgée de 53 ans pour être sa candidate à l'élection présidentielle des Etats-Unis McKinney a obtenu 313 des 532 suffrages exprimés. Sa colistière - candidate à la vice-présidence des Etats-Unis - sera Rosa Clemente, artiste et militante. Mme McKinney a obtenu 313 des 532 suffrages exprimés à la convention du Parti des Verts, qui s'est tenue à Chicago, a déclaré le porte-parole de la formation, Scott McLarty. En 2004, le Parti des Verts avait rallié un peu moins de 120 000 voix, soit 0,1 % du total. Le meilleur score du parti remonte à l'an 2000, quand son candidat, Ralph Nader, avait raflé 2,8 millions de voix, soit 2,7 % du total. M. Nader est de nouveau candidat cette année, mais en tant qu'indépendant. Mme McKinney, elle, a effectué six mandats au Congrès et s'est fait battre en 2006. Elle a été la première femme noire à représenter la Géorgie à la Chambre des Représentants. Il s'agit d'un des partis d'opposition dont la campagne est passée sous silence aux USA, malheureusment.


Déclaration de Cynthia McKinney sur le Parti de la reconstruction et sa campagne électorale:


“EN tant qu’ancienne membre du Congrès au nom du peuple de l’Etat de Géorgie, je voudrais déclarer monsoutien à la formation d’un Parti de la reconstruction indépendant aux Etats-Unis.
Je crois sincèrement que le Mouvement de la reconstruction de la côte du golfe (du Mexique — NDT) doit passer à son étape suivante et logique, qui est le combat pour le pouvoir politique, si nous voulons vraiment avoir une juste et équitable reconstruction de La Nouvelle-Orléans et de la côte du golfe. Les faits, sur le terrain, démontrent clairement que nous ne pouvons pas faire confiance aux politiciens qui ont échoué et aux partis qui échouent, et qui ont été complices du manque de préparation, de l’absence de secours et du refus constant de promouvoir le droit au retour de centaines de milliers de personnes qui continuent à être déplacées. Nous avons besoin d’un Parti de la reconstruction pour répondre aux nombreux problèmes du racisme institutionnel, de la domination de classe, de l’historique pauvreté et du sexisme qui oppriment les travailleurs à travers ce pays. Durant ma campagne électorale, je travaillerai avec les militants noirs et de la classe ouvrière pour aider à mettre sur pied ce Parti de la reconstruction à travers des comités d’organisation locaux et un comité d’organisation national pour le Parti de la reconstruction. J’accueille chaleureusement la formation de ces comités pour un Parti de la reconstruction et leur demande de soutenir pleinement ma coalition nationale Power to the People (1) pour l’élection de 2008. »


« Nous allons devoir faire des choses que nous n’avons jamais faites avant si nous voulons obtenir des choses que nous n’avons jamais eues avant :


• La démocratie,
• une représentation authentique,
• la priorité aux besoins humains,
• l’accès universel à un système de santé,
• le retour de nos troupes à la maison,
• la paix avec les nations du monde,
• la paix avec notre chère planète,
• la paix dans nos propres communautés,
• le financement des écoles et pas des prisons…


Chacune de ces demandes est quelque chose que nous n’avons pas connu avant.Obtenir ne serait-ce qu’une seule d’entre elle vaut la peine de faire des choses que l’on n’a jamais faites avant. Et toutes peuvent être satisfaites si nous nous engageons et faisons notre la démocratie. »

Aucun commentaire: