samedi 5 décembre 2009

cinquante et unième voeu

"Ah! Si nous étions venus au monde
En terrestres de l'amour!"

Marina Tsvétaïva

(Le poème de la montagne. Classiques slaves, édition l'âge d'homme, p.5)

1 commentaire:

Petit Poucet rêveur a dit…

J'avais vu que tu étais passée chez moi il y a quelques jours...J'étais contente parce que ton blog était devenu silencieux...Et comme chaque fois, je m'interrogeais sur ce silence...

Marina...je ne l'ai pas lue. J'ai lu par contre la correspondance entre Rilke et elle. J'ai offert ce livre à quelqu'un, et il a voulu lire la poésie de Marina...
Il faudra aussi que je la découvre.

Contente de te retrouver chez toi, Lysiane...